Navigation – Plan du site
Les types de temps : études appliquées

Compte rendu des journées de climatologie du 20 au 22 mars 2003 à Rennes

Commission climat et société, http://cnfg.univ-paris1.fr/
Pierre Carrega
p. 143-145

Texte intégral

1Étaient présents : M. Batista-Franca (Manaus, Rennes 2), G. Beltrando (Paris 7), S. Bigot (Lille 1), P. Camberlin (Dijon), O. Cantat (Caen), P. Carrega (Nice), F. Damato (Rennes 2), A. Douguedroit (Aix-Marseille 1), V. Dubreuil (Rennes 2), A. Dudouit (Caen), M. Erpicum (Liège), D. Joly (Besançon), S. Kermadi (Le Mans), D. Lamarre (Dijon), C. Lejeune (Rennes 2), J.-P. Marchand (Rennes 2), J. Mounier (Rennes 2), Z. Nouaceur (Rouen), P. Paul (Strasbourg), D. Peyrusaubes (Poitiers), O. Planchon (Rennes 2), Y. Richard (Dijon), S. Rome (Corte), J.-P. Vigneau (Paris 10), L. Wahl (Nancy).

2Certains collègues déjà inscrits s’étaient excusés pour des problèmes de dernière minute : A. Ballouche (Caen), D. Dumas (Grenoble), I. Roussel (Lille).

3Le thème retenu pour ces Journées était « Les types de temps ». Nous étions accueillis par le Laboratoire COSTEL (UMR 6554 CNRS) à la Maison de la Recherche en Sciences sociales de l’Université Rennes 2.

4• À 10 heures, le jeudi 20 mars, Marc Gontard, Vice-Président Recherche de l’Université Rennes 2 prend la parole pour nous souhaiter la bienvenue. Le président de la Commission, Pierre Carrega le remercie ainsi que tout particulièrement nos hôtes O. Planchon qui s’est majoritairement occupé de l’organisation de ces Journées et V. Dubreuil Directeur de COSTEL. Ce dernier présente ensuite sommairement son laboratoire ainsi que les thèmes de recherches privilégiés.

5• Puis, il est procédé à un échange d’informations diverses, et en particulier :

  • Un tour de table et une présentation des 25 participants;

  • Un rappel des buts de la Commission « Climat et Société ». Les climatologues géographes très sollicités par l’extérieur consacrent une partie importante de leurs forces à des contrats de recherche, souvent appliquée, passés avec les Institutions habituelles (nationales ou européennes) mais aussi avec des Collectivités territoriales ou même des entreprises privées. Pourvoyeuse de reconnaissance et de financements, cette activité est aussi un facteur d’hyper-spécialisation et de dispersion. La Commission peut être un lieu de rencontre, de recentrage, de mise en valeur des points communs pour les collègues.

  • Le fonctionnement des « Journées » de notre Commission, fondé sur la notion d’atelier, est différent de celui des habituels colloques : réunion annuelle au mois de mars (hors vacances scolaires et universitaires de toutes les zones) des « Journées de Climatologie » durant trois jours, avec exposés et débats (jeudi et vendredi) et excursion (samedi).

  • Chaque année un thème est sélectionné par les participants pour l’année suivante. Un appel à communication est lancé quelques semaines avant les Journées. À partir de maintenant, après discussion et accord des présents à Rennes, il prendra deux formes :

  • Quelques exposés « lourds » (durant 45 à 75 minutes environ) sur quelques sous-thèmes majeurs, par 3 ou 4 personnes environ, dans le but de faire une mise au point assez exhaustive sur une question; ce qui a été notre fonctionnement jusqu’à présent.

  • Quelques interventions « légères » (une quinzaine de minutes) mais « pointues » par 3 ou 4 jeunes collègues ou doctorants, portant sur leurs travaux de thèse, quand ils constituent une avancée dans le thème sélectionné pour les Journées. Cette formule devrait être attractive pour les plus jeunes, et constituera ainsi un lieu de rencontre et une opportunité de diffusion de leurs idées et travaux en climatologie.

6Caractéristique majeure de notre fonctionnement, à chaque exposé, beaucoup de temps est laissé pour la discussion, au lieu des 3 minutes traditionnelles dévolues dans les colloques, afin que toutes les idées puissent vraiment être échangées.

7Une trace écrite de nos rencontres persistera sous forme d’Actes des Journées, alimentés par les textes des exposés mais aussi par les contributions de chaque participant qui en manifestera le désir (sur le thème des Journées uniquement), à fournir sous forme de fichier texte dans les semaines qui suivent les Journées. Envoyer les fichiers à Pierre Carrega, obligatoirement avant le 15 juin.

8Le président de la Commission procède alors à la distribution des Actes des Journées de Strasbourg – 2002, dont le thème était « l’acquisition des données ». Le volume comprenant 66 pages est divisé en deux parties principales : les sources de bases de données (nombreuses adresses et informations) et la détection des anomalies et discontinuités dans une base de données (gros articles de S. Bigot et J.-P. Laborde).

9Des informations sont ensuite données sur la convention Météo-France – Universités. À la lettre contenant un certain nombre de remarques et demandes discutées aux Journées de 2002, et qui a été envoyée par le président au nom de la Commission, en novembre 2002 au Directeur de la Climatologie Pierre Bessemoulin, une réponse de Philippe Frayssinet est enfin parvenue, les deux courriers étant reproduits dans les Actes 2002. L’information essentielle est que la « Climathèque » (déjà en place pour l’utilisation commerciale) va remplacer « Colchique » également pour les Chercheurs et Enseignants-Chercheurs, et que le plafond des données gratuites sera relevé.

10D’autres informations diverses sont ensuite échangés sur :

  • Le changement de nom du site du CNFG dont est rappelée la richesse, en particulier sur les Commissions http://cnfg.univ-paris1.fr/​ ;

  • La tenue du « Printemps de la Géographie » à Lyon, du 2 au 4 juin 2002 à Lyon où il n’y aura pas de manifestation spécifique concernant notre Commission ;

  • La tenue du futur congrès de l’UGI à Glasgow du 15 au 20 août 2004. À propos de l’UGI, Annick Douguedroit correspondante privilégiée de cet organisme avec lequel la plupart d’entres nous n’avons aucune relation, nous diffusera toutes informations utiles concernant le groupe de climatologie.

  • Quelques nouvelles concernant le colloque de l’AIC (Association Internationale de Climatologie) à Varsovie en septembre 2003. Les connexions avec le site internet proposé par les organisateurs pour l’hébergement semblent montrer des coûts très élevés. Un certain nombre de collègues manifestent leur intention de demander aux organisateurs une liste d’hôtels à plus bas prix.

11• À 11 heures commence le déroulement proprement scientifique des « Journées », avec l’exposé à la fois historique et épistémologique de J.-P. Vigneau sur « Les avatars des types de temps : esquisse méthodologique », qui a l’avantage de rappeler que certains débats (en particulier la très utile différenciation entre types de temps et types de circulation, en 1973, souligné par le texte de F. Durand-Dastès) ont déjà eu lieu en leur temps…

12• Après un repas servi sur place, l’après-midi est consacrée à un exposé de Patrice Paul sur « Les types de temps » suivi de celui de Daniel Joly sur « les ambiances climatiques instantanées (application à la microclimatologie du Spitsberg) », les débats insistant sur l’analyse des correspondances, l’analyse en composantes principales, ainsi que sur les modes de classification. Après une visite du laboratoire COSTEL débutée à 17h30, un apéritif est offert aux participants.

13• Le vendredi 21 mars à 8h30 débute la session axée sur les applications des types de temps, avec les exposés de Michel Erpicum et d’Olivier Cantat, respectivement sur « La discrimination des effets radiatifs et des effets advectifs sur les températures », et « L’îlot de chaleur urbain de Paris selon les types de temps ».

14• L’après-midi commence avec l’exposé d’Olivier Planchon et Vincent Dubreuil « Recherche sur les types de temps associés aux brises de mer : une méthode d’analyse par télédétection » et un débat portant sur les outils.

15• Après une courte conclusion-synthèse de ces Journées par le président de la Commission, sur proposition de notre collègue Laurent Wahl, il est décidé que :

16les prochaines « Journées de climatologie » auront lieu à Nancy du 25 au 27 mai 2004. Le thème retenu est « La représentation spatiale des variables climatiques ».

17À l’issue de cette séance, il reste au président à remercier chaleureusement les organisateurs locaux (Olivier Planchon et Vincent Dubreuil) de ces Journées 2003 pour leur efficacité, la qualité de « l’intendance », et la convivialité qu’ils ont su apporter à la tenue de ces Journées dont la qualité des débats a convaincu.

18• Le samedi 22 mars est consacré à une excursion sur le terrain menée par Vincent Dubreuil et surtout par Hervé Regnauld qui a bien voulu nous faire profiter avec passion de sa grande connaissance de la géomorphologie littorale actuelle et passée de la région. Grâce à eux nous avons ainsi pu visiter en particulier le mont Dol, une partie de la baie du Mont-Saint-Michel, déjeuner à Cancale et terminer par les remparts de Saint-Malo.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Carrega, « Compte rendu des journées de climatologie du 20 au 22 mars 2003 à Rennes », Norois, 191 | 2004, 143-145.

Référence électronique

Pierre Carrega, « Compte rendu des journées de climatologie du 20 au 22 mars 2003 à Rennes », Norois [En ligne], 191 | 2004/2, mis en ligne le 09 septembre 2008, consulté le 30 mars 2017. URL : http://norois.revues.org/1205

Haut de page

Auteur

Pierre Carrega

Professeur à l’université de Nice-Sophia Antipolis, président de la commission

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page