Navigation – Plan du site
Comptes rendus bibliographiques

Bunting (T.), Filion (P.) (dir.) – Canadian Cities in Transition. The Twenty-first century,

UK, Oxford University Press, 2000, 576 p.
Cynthia Ghorra-Gobin
p. 91-92
Référence(s) :

Bunting (T.), Filion (P.) (dir.), 2000. – Canadian Cities in Transition. The Twenty-first century, Oxford University Press, UK, 576 p.

Texte intégral

1Les changements de la société canadienne sont ici étudiés à partir des villes ce qui se justifie compte tenu du fait que les villes abritent plus de 80 % de la population et qu’elles sont reconnues comme des acteurs majeurs des transformations sociales, culturelles, environnementales et économiques. Cet ouvrage collectif (sous la direction de deux professeurs de l’université de Waterloo – Ontario) réunit 36 contributions de chercheurs appartenant à différentes disciplines et comprenant une majorité de géographes. Parmi eux citons les professeurs Larry Bourne et Gunter Gad (Université de Toronto), David Ley (Université de Colombie Britannique), Robert A. Murdie (Université de York), Richard Harris (Université McMaster), William J. Coffey (Université de Montréal), Andrew Sancton (Université de Western Ontario) Damaris Rose et Anne-Marie Seguin (INRS-Urbanisation). L’ouvrage (qui inclut des cartes) se divise en six parties : Les systèmes urbains (comparaison entre les différentes métropoles) ; Les processus urbains (transport-cadre bâti) ; La géographie interne de la ville (centres urbains et suburbains, banlieues, campagnes) ; Les activités urbaines (commerce de détail, emplois) ; La gouvernance et la planification (le rôle des municipalités) ; et les enjeux (sans-abris, diversité culturelle, les pouvoirs). Les annexes incluent les définitions de Statistiques Canada ainsi que les résultats du recensement de 1996 pour les 25 CMA (census metropolitan area, aire métropolitaine) avec Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa-Hull, Edmonton et Calgary parmi les six premières.

2Mais s’il est difficile de rendre compte de l’ensemble des présentations et de leurs riches bibliographies, les articles de Larry Bourne et d’Andrew Sancton retiennent l’attention parce qu’ils synthétisent bien les deux principales tendances des villes canadiennes en ce début de xxie siècle : l’extension spatiale indissociable de la décentralisation économique des villes/métropoles ainsi que l’impératif d’une gouvernance à l’échelle de la métropole. Dans le chapitre 2, on lit que le Canada, devenu nation urbaine en 1920 a pris le titre de nation métropolitaine à partir des années 1960. La croissance démographique a concerné toutes les métropoles – et plus spécialement Toronto qui est passée de 1,5 million d’habitants en 1991 à 4,6 millions d’habitants en 1996. Quant aux quartiers ethniques, ils ne sont plus localisés uniquement dans les villes mais aussi dans les banlieues : les immigrés aux revenus limités s’installent dans les anciennes banlieues et les plus aisés dans les nouvelles banlieues situées encore plus loin du centre. Le chapitre 18 qui analyse le rôle des municipalités dans la gouvernance des villes canadiennes, fait référence aux récentes décisions des Provinces en faveur des fusions des communes afin de répondre aux impératifs de la gouvernance métropolitaine.

3On ne peut que recommander la lecture de ce livre collectif qui se présente comme une référence incontournable pour toute étude portant sur les villes canadiennes, même s’il n’aborde pas la thématique des flux – entre les métropoles du Canada et celles des États-Unis de part et d’autre de la frontière.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cynthia Ghorra-Gobin, « Bunting (T.), Filion (P.) (dir.) – Canadian Cities in Transition. The Twenty-first century, », Norois, 199 | 2006, 91-92.

Référence électronique

Cynthia Ghorra-Gobin, « Bunting (T.), Filion (P.) (dir.) – Canadian Cities in Transition. The Twenty-first century, », Norois [En ligne], 199 | 2006/2, mis en ligne le 13 décembre 2006, consulté le 19 octobre 2017. URL : http://norois.revues.org/1998

Haut de page

Auteur

Cynthia Ghorra-Gobin

UMR 8185 CNRS EneC (Espaces, Nature et Culture), Université Paris 4 Sorbonne, Maison de la Recherche, 28 rue Serpente – 75 006 Paris cedex 6, France,

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page