Navigation – Plan du site

Le processus de production du risque « submersion marine » en zone littorale : l’exemple des territoires « Xynthia »

The production process of flooding risk in coastal area: the example of “Xynthia” areas
Freddy Vinet, Stéphanie Defossez, Tony Rey et Laurent Boissier

Résumés

Les lourdes conséquences des catastrophes naturelles restent (trop) souvent expliquées, à travers les médias notamment, par les phénomènes de changements climatiques, par la défaillance des systèmes de défense ou par le caractère exceptionnel des conditions naturelles comme ce fut le cas lors des événements de février 2010 « Xynthia ». Or de tels phénomènes de submersion marine ont déjà atteint le littoral atlantique par le passé. Certes les dommages matériels et humains étaient moindres mais les conditions naturelles similaires. La différence se trouve dans l’occupation des sols bien plus tournée vers l’urbanisation ces 50 dernières années. Notre objectif est de montrer que loin d’être le fruit d’un phénomène exceptionnel, la submersion marine issue de la tempête Xynthia est l’aboutissement d’un processus de production du risque massif et récent. L’étude a concerné les communes de Charente-Maritime et Vendée qui ont subi des pertes humaines. La densification de l’urbanisation et plus généralement l’aménagement du territoire, même s’ils ne sont pas à l’origine du phénomène, ont accru les enjeux toujours plus vulnérables dans les zones à risques, accentuant ainsi les conséquences matérielles et humaines des phénomènes naturels. La tempête Xynthia a généré une submersion marine d’occurrence sans doute rare mais qui rencontre des dynamiques territoriales très rapides. Un espace quasi désert peut se retrouver en trente ans fortement urbanisé. Cet exemple rappelle que les mesures de prévention du risque en particulier les mesures de réglementation de l’occupation des sols doivent s’apprécier sur la longue durée car leur transgression est quasiment irréversible.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Introduction
De l’espace maritime à l’espace à risque
L’exposition des littoraux charentais et vendéens aux phénomènes de submersion
Xynthia : de la tempête annoncée à la submersion marine
La submersion marine : un phénomène récurrent
Des littoraux fragiles
Le marais Poitevin
Les marais charentais
L’endiguement des littoraux poitevins et charentais
Les conséquences des événements de février 2010 sur le milieu naturel
De l’espace naturel à l’espace urbanisé et touristique
De petites communes en expansion démographique
L’urbanisation du littoral et le développement du tourisme : l’évolution du bâti
Des populations âgées et vulnérables
Le processus de production du risque : l’exemple de La Faute-sur-Mer
La « colonisation » de la flêche d’Arçay
Des enjeux plus vulnérables
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

La tempête Xynthia et la submersion marine qu’elle a généré sur les côtes vendéennes et charentaises a suscité de nombreuses études. Ces études arguent de la complexité des causes à l’origine de la catastrophe. Dans le rapport commandité par le ministère de l’Écologie aux différents corps d’inspection (MEEDDM, 2010), peu de place est faite à l’analyse en profondeur des causes de la catastrophe. L’accent est mis sur les causes immédiates en particulier la gestion de crise (16 pages) et la défaillance des digues (30 pages). La vulnérabilité n’est pas évoquée et l’augmentation des enjeux est analysée uniquement au travers de la défaillance des outils de maîtrise de l’occupation des sols. Or la mise en perspective sur les échelles de temps long est un passage indispensable à l’identification des causes profondes des catastrophes naturelles. Nous postulons que la catastrophe porte en elle la signature d’un processus de production du risque qui voit se rencontrer les tendances...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Freddy Vinet, Stéphanie Defossez, Tony Rey et Laurent Boissier, « Le processus de production du risque « submersion marine » en zone littorale : l’exemple des territoires « Xynthia » », Norois [En ligne], 222 | 2012, mis en ligne le 28 février 2014, consulté le 29 juillet 2014. URL : http://norois.revues.org/3834 ; DOI : 10.4000/norois.3834

Haut de page

Auteurs

Freddy Vinet

UMR GRED 0007 CNRS, université Paul-Valéry, Montpellier 3, Route de Mende – 34 199 Montpellier Cedex 5, France (freddy.vinet@univ-montp3.fr)

Stéphanie Defossez

UMR GRED 0007 CNRS, université Paul-Valéry, Montpellier 3, Route de Mende – 34 199 Montpellier Cedex 5, France (stephanie.defossez@univ-montp3.fr)

Tony Rey

UMR GRED 0007 CNRS, université Paul-Valéry, Montpellier 3, Route de Mende – 34 199 Montpellier Cedex 5, France (tony.rey@univ-montp3.fr)

Laurent Boissier

UMR GRED 0007 CNRS, université Paul-Valéry, Montpellier 3, Route de Mende – 34 199 Montpellier Cedex 5, France (laurent.boissier@univ-montp3.fr)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page