Navigation – Plan du site

« Vimers de mer » et sociétés littorales entre Loire et Gironde (XIVe-XVIe siècle)

“Vimers de mer” and coastal societies between the Loire and Gironde (14th-16th century)
Jean-Luc Sarrazin
p. 91-102

Résumés

En moyen français des provinces de l’Ouest, un « vimer de mer » désigne une forte tempête avec ou sans submersion marine. C’est à partir des xive-xvie siècles que les premières mentions de vimers ayant touché la côte atlantique entre Loire et Gironde peuvent être collectées dans divers fonds, des comptes seigneuriaux, des cartulaires, des mémoriaux, etc. Leur recension impose une approche critique rigoureuse. Plusieurs submersions, en 1351-1352 (?), 1509-1510, 1518, 1598 ont été de vraies catastrophes. Face à la menace d’inondation, les populations littorales dressent des chaussées, des levées en terre ou des « bots ». Elles épousent le danger et l’intègrent dans leur mode de vie.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Recenser les vimers de mer : pour une banque de données
La mémoire vivante des risques marins
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

« Ladite fallaise [côte] est peuplée et habitée de huit et dix mille feufs, lesquelx sont toute la garde et fortiffication de ladite fallaise contre les ennemis du païs et du royaume et aussi contre la malice, fluctz et impétueusitéz de ladite mer qui n’est pas mer morte comme en aucuns autres lieux mais va et vient et est souvent moult orgueilleuse. Et tellement qu’il est nécessité auxdits habitans en ladite fallaise pourveoir continuellement jour et nuyt et résister contre ladite mer et aucunes foiz y porter les boys et couvertures de leurs maisons, leurs utencilles, tables, bans, litz et autres choses pour y résister ; autrement elle submergeroit tout le pays. »

C’est en ces termes que les délégués de la ville de Poitiers présentent, vers 1451, la côte poitevine, aunisienne et saintongeaise du royaume de France dans un mémoire adressé au roi Charles VII pour le dissuader d’établir la gabelle en des provinces jusqu’alors soumises à un impôt moins lourd, le quart du sel....

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Luc Sarrazin, « « Vimers de mer » et sociétés littorales entre Loire et Gironde (XIVe-XVIe siècle) », Norois, 222 | 2012, 91-102.

Référence électronique

Jean-Luc Sarrazin, « « Vimers de mer » et sociétés littorales entre Loire et Gironde (XIVe-XVIe siècle) », Norois [En ligne], 222 | 2012, mis en ligne le 28 février 2014, consulté le 19 décembre 2014. URL : http://norois.revues.org/4034 ; DOI : 10.4000/norois.4034

Haut de page

Auteur

Jean-Luc Sarrazin

CRHIA – EA 1163, Centre de recherches en histoire internationale et Atlantique, Université de Nantes, chemin de La Censive-du-Tertre, BP 81227, 44 312 Nantes Cedex 3, France. Tel : 33 (0)2 40 14 11 06. Fax : 33 (0)2 40 14 12 70.(jean-luc.sarrazin@univ-nantes.fr)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page