Navigation – Plan du site

Circuits courts agroalimentaires de proximité en Limousin : performance économique et processus de gentrification rurale

Rural Gentrification and economic performance of local short food supply chain in Limousin
Frédéric Richard, Marius Chevallier, Julien Dellier et Vincent Lagarde
p. 21-39

Résumés

En 2011, la Direction Régionale Agriculture Alimentation Forêt du Limousin et le Conseil Régional Limousin ont mis en place une enquête complémentaire au Recensement Agricole auprès de 507 des 1422 producteurs pratiquant les circuits courts de proximité (CCP) dans la région. Les données économiques, comparées à celles du Réseau d'Information Comptable Agricole, montrent que les exploitations pratiquant les CCP sont plus performantes que celles ne les pratiquant pas. Dans une perspective inductive, l’analyse économique et financière de ce différentiel de performance est complétée d’observations relatives aux dynamiques sociales et géographiques des CCP en Limousin. Il en ressort que l'appartenance des consommateurs et producteurs à une même classe sociale y favoriserait ainsi le développement et la performance des CCP. Le phénomène des CCP peut alors apparaître comme une manifestation du processus de gentrification rurale.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 18 octobre 2013, définitivement accepté le 23 avril 2014

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Une meilleure performance économique des exploitations pratiquant les CCP
La faible connaissance des revenus des agriculteurs pratiquant les CCP
Des revenus supérieurs pour les exploitations en CCP en Limousin
Gentrification rurale et circuits courts de proximité
Processus de gentrification rurale et transformations des campagnes
Gentrification rurale et circuits courts de proximité agroalimentaires en Limousin
Un regard moins urbano-centré sur les CCP
De nouveaux habitants, de nouveaux « consom’acteurs »
Producteurs et « gentriculteurs »
Rencontres et alliance de gentrifieurs et producteurs en CCP
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Les circuits courts de proximité (CCP), forme traditionnelle mais progressivement marginalisée de commercialisation dans le domaine agroalimentaire, sont actuellement réinvestis en réponse aux critiques du modèle agro-industriel dominant (Goodman et Watts, 1997 ; Van der Ploeg et al., 2000 ; Lamine et Perrot, 2008). Ils sont ainsi censés contribuer aux trois piliers du développement durable (Transrural Initiatives, 2006, 2007). D’un point de vue environnemental, ils favoriseraient les pratiques culturales « raisonnées » et seraient plus économes en gaz à effet de serre que les circuits conventionnels. D’un point de vue économique, la réduction du nombre d'intermédiaires permettrait aux agriculteurs de reprendre le contrôle de la valeur ajoutée et d’améliorer leurs revenus. Enfin, en termes sociaux, en rendant plus accessibles des produits frais de qualité à un éventail toujour...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Richard, Marius Chevallier, Julien Dellier et Vincent Lagarde, « Circuits courts agroalimentaires de proximité en Limousin : performance économique et processus de gentrification rurale », Norois, 230 | 2014, 21-39.

Référence électronique

Frédéric Richard, Marius Chevallier, Julien Dellier et Vincent Lagarde, « Circuits courts agroalimentaires de proximité en Limousin : performance économique et processus de gentrification rurale », Norois [En ligne], 230 | 2014, mis en ligne le 30 juin 2016, consulté le 17 août 2017. URL : http://norois.revues.org/4997 ; DOI : 10.4000/norois.4997

Haut de page

Auteurs

Frédéric Richard

Geolab – UMR 6042 CNRS, Université de Limoges, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, 39E rue Camille Guérin, 87 036 Limoges CEDEX (frederic.richard@unilim.fr)

Marius Chevallier

Geolab – UMR 6042 CNRS, Université de Limoges, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, 39E rue Camille Guérin, 87 036 Limoges CEDEX (marius.chevallier@unilim.fr)

Julien Dellier

Geolab – UMR 6042 CNRS, Université de Limoges, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, 39E rue Camille Guérin, 87 036 Limoges CEDEX (julien.dellier@unilim.fr),

Vincent Lagarde

CREOP EA4332, Université de Limoges, IAE, 3 rue F.-Mitterrand, 87031 Limoges Cedex1(vincent.lagarde@unilim.fr)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page