Navigation – Plan du site

Les habitants du périurbain tourangeau à l’épreuve d’un changement de modèle : vers une recomposition des modes d’habiter ? L’exemple des habitants de la ZAC des Terrasses de Bodets à Montlouis-sur-Loire

Peri-urban inhabitants facing up to a new model: towards a reorganization of ways of living? The example of inhabitants of “Les Terrasses de Bodets” a joint development zone in Montlouis-sur-Loire (France)
Laurent Cailly
p. 75-90

Résumés

À partir d’une enquête qualitative menée auprès de 45 habitants de la commune de Montlouis-sur-Loire (Aire urbaine de Tours, France), nous étudions la transformation des modes d’habiter dans un espace périurbain de première couronne, en interrogeant la manière dont les habitants reçoivent et s’approprient une nouvelle opération résidentielle marquée par des objectifs de durabilité. Nous analysons successivement le rapport des habitants aux formes d’habitat intermédiaire caractérisées par un surcroît de densité, les relations sociales de proximité dans un contexte marqué par une mixité sociale relative ainsi que les pratiques locales de mobilité. Nous montrons que ce type de quartier, sans remettre en cause le modèle d’habiter périurbain, est révélateur d’un espace qui se « suburbanise » où différentes strates des classes moyennes (propriétaires, locataires du parc privé, locataires du parc social) se côtoient et acceptent une certaine densité d’habitat en contrepartie du sentiment d’habiter un espace de valeur alliant qualités périurbaines et accessibilité urbaine, favorable aux pratiques de proximité.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 19 juillet 2013 et définitivement accepté le 24 mars 2014.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Vers un nouveau modèle d’habitat ?
Un espace de satisfaction résidentielle
Une densité bien acceptée
Un idéal résidentiel tenace
La mixité sociale, un peu mais pas trop
Une cohabitation paisible entre les groupes sociaux
Le respect du « chacun chez soi »
Entre cordialité bienveillante et solidarités collectives
Des relations de voisinage hiérarchisées
La mixité sociale et ses limites
Des comportements de mobilité, entre changements timides et profonde inertie
Des déplacements de proximité valorisés par les ménages
Être proche des équipements élémentaires : une valeur montante du périurbain ?
Pratiques de proximité : une intensité variable
La conquête récréative de l’espace proche
Une inertie dans les comportements de mobilité
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Depuis une quinzaine d’années, les espaces périurbains français constituent un laboratoire privilégié d’analyse des relations entre modes d’habiter et changements urbains. Ils suscitent de nombreux travaux en géographie sociale, soucieux de comprendre les dynamiques sociales et spatiales des périphéries urbaines à l’aune des pratiques habitantes. Ces recherches se sont attachées à décrypter les choix résidentiels périurbains (Berger, 2004 ; Dodier, 2012 ; Goyon et Ortar, 2009 ; Jaillet, 2004), les systèmes de mobilité et les pratiques des lieux, les représentations et les identités spatiales (Cailly, 2007, 2010 ; Cailly et Dodier, 2007 ; Chardonnel et Louargant, 2007 ; Dodier, 2009, 2012 ; Morel-Brochet, 2006, 2007 ; Ortar, 2011 ; Rougé, 2005, 2010 ; Motte-Baumvol, 2006, 2007, 2013 ; Pinson et Thomann, 2001), les comportements sociopolitiques (Rivière, 2009) ou encore ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurent Cailly, « Les habitants du périurbain tourangeau à l’épreuve d’un changement de modèle : vers une recomposition des modes d’habiter ? L’exemple des habitants de la ZAC des Terrasses de Bodets à Montlouis-sur-Loire », Norois, 231 | 2014, 75-90.

Référence électronique

Laurent Cailly, « Les habitants du périurbain tourangeau à l’épreuve d’un changement de modèle : vers une recomposition des modes d’habiter ? L’exemple des habitants de la ZAC des Terrasses de Bodets à Montlouis-sur-Loire », Norois [En ligne], 231 | 2014, mis en ligne le 30 juin 2016, consulté le 16 octobre 2017. URL : http://norois.revues.org/5097 ; DOI : 10.4000/norois.5097

Haut de page

Auteur

Laurent Cailly

CITERES, UMR 7324 CNRS, équipe COST, Université de Tours, 33 allée Ferdinand-de-Lesseps, BP 60449, 37204 Tours cedex 3, France (laurent.cailly@univ-tours.fr).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page