Navigation – Plan du site

Systèmes de valeurs vs pragmatisme dans les choix de pratiques spatiales : la place de la durabilité

Systems of values vs pragmatism in the choice of spatial practices : the role of sustainability
Denis Martouzet
p. 125-136

Résumés

Dans une recherche menée pour le compte du PUCA, l’analyse de matériaux discursifs recueillis lors d’enquêtes révèle que la durabilité se dégage, pour les individus, comme valeur, que ce soit dans une optique kantienne, absolutiste et déontologique ou une optique relativiste et conséquentialiste. Autour de ces deux conceptions de la valeur, cet article retrace les façons dont les individus, lorsqu’ils sont invités à évoquer leur mobilité et plus largement leurs pratiques spatiales, évoquent, mobilisent, évacuent, nient la notion de durabilité. Les individus de notre échantillon sont suivis par GPS pendant une semaine ordinaire. Puis, lors d’un entretien, ils commentent le tracé de leurs déplacements et expliquent et justifient leurs choix. Cinq grandes figures permettent de différencier ces individus qui négocient avec cette valeur, soit par conciliation, soit par compensation.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 19 juin 2013 et définitivement accepté le 24 mars 2014.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Positionnement, problématique et état de l’art : la durabilité comme valeur
Saisir les motivations derrière/par les justifications : aspects méthodologiques
Cinq figures de pratiques spatiales selon le rapport à la durabilité
La place de la valeur de durabilité
Conclusion

Aperçu du texte

Dans le cadre d’une recherche menée pour le compte du PUCA, dans un programme portant sur la durabilité des espaces périurbains, une série d’enquêtes a été réalisée. L’objectif, au-delà du motif premier d’évaluation de ce géotype (Lévy J., 2003, p. 412-413), est de saisir les motivations profondes des individus lorsqu’ils procèdent à des choix spatiaux, en ce qui concerne la localisation de leurs activités et leurs déplacements, considérés comme moyen d’ajustement global de celles-ci. Nous avons mis l’accent sur la mobilité, dont on connaît l’importance sociétale (Urry, 2005 ; Stock, 2005, 2006) et individuelle actuelle (Ramadier, 2007, 2009) en termes d’enjeux aux différentes échelles sociales. Elle est ici considérée comme constitutive de l’habiter, au sens phénoménologique du terme (Paquot, Lussault, Younès, 2007) : elle en est la dimension mobile, par complémentarité avec la « lieuité » qui en est la d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denis Martouzet, « Systèmes de valeurs vs pragmatisme dans les choix de pratiques spatiales : la place de la durabilité », Norois, 231 | 2014, 125-136.

Référence électronique

Denis Martouzet, « Systèmes de valeurs vs pragmatisme dans les choix de pratiques spatiales : la place de la durabilité », Norois [En ligne], 231 | 2014, mis en ligne le 30 juin 2016, consulté le 17 août 2017. URL : http://norois.revues.org/5119 ; DOI : 10.4000/norois.5119

Haut de page

Auteur

Denis Martouzet

CITERES – UMR 7324 CNRS/Université de Tours, 33-35, allée Ferdinand-de-Lesseps, 37200 Tours, France (denis.martouzet@univ-tours.fr)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page