Navigation – Plan du site

Les ressources de l’espace périurbain dans la reconfiguration des modes de vie à la retraite : l’exemple de l’Ouest francilien

Peri-urban Resources in Lifestyle Changes in Retirement - Example of the west of Paris Region
Lionel Rougé
p. 53-66

Résumés

Le maintien des ménages retraités dans les espaces périurbains semble contredire le discours entendu d’inadaptation de ces espaces face à l’avancée en âge. La présente contribution envisage d’approcher, par l’intermédiaire d’une analyse compréhensive, les recompositions des modes d’habiter de retraités périurbains de l’ouest francilien. De quelles manières les rapports à l’espace et au temps, hier calqués sur le rythme de l’activité professionnelle, se modifient ? Entre reconfiguration des territorialités, renforcement des sociabilités locales, et renégociation des relations de voisinages, les modes de vie des séniors explorés ici, soulignent toute la valeur accordée à ces localisations périurbaines propices à leur épanouissement.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 7 janvier 2014 et définitivement accepté le 15 novembre 2014.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
L’immobilité des retraités ouest franciliens
Les facteurs de la diversité des formes de reconfiguration des spatialités
Un étirement du territoire pour les plus aisés
Une repolarisation des pratiques pour les couches moyennes
Un recentrage autour du domicile pour les plus modestes
Maintenir le plus longtemps possible les moyens de sa périurbanité
Le voisinage comme facteur d’attachement
D’une graduation du voisinage…
…Au voisinage ressource
Des sociabilités locales propices à l’épanouissement des retraités
Une sociabilité féminine propice à l’attachement au lieu
Des configurations spatiales propices à la rencontre
Une implication locale source d’enracinement
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Les espaces périurbains ont été considérés, dans de nombreux travaux, comme inadaptés face à l’avancée en âge (Desprès, Lord, 2002 ; Ghekière, 2006 ; Pihet, 2006 ; Caradec, 2010). Pourtant, les seniors choisissant de vieillir, soit en y restant le plus longtemps possible soit en s’y installant à l’heure de la retraite, dans ces contextes pavillonnaires et périurbains (Luxembourg, 2005). Plusieurs études, réalisées dans des secteurs métropolitains (Berger, Rougé et al., 2010 ; Bacconnier, Thouzellier, 2011 ; Aragau, Morel-Brochet, 2012 ; Thomann, Bacconnier-Baylet, 2012) ont révélé les qualités de ces environnements – de la plasticité du logement individuel, à l’exercice d’une vie sociale propice à l’ancrage, en passant par la possibilité de maintenir des pratiques spatiales autonomes par l’usage de l’automobile (Pochet et Corget, 2010). Organisée à partir d’un corpus d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lionel Rougé, « Les ressources de l’espace périurbain dans la reconfiguration des modes de vie à la retraite : l’exemple de l’Ouest francilien », Norois, 232 | 2014, 53-66.

Référence électronique

Lionel Rougé, « Les ressources de l’espace périurbain dans la reconfiguration des modes de vie à la retraite : l’exemple de l’Ouest francilien », Norois [En ligne], 232 | 2014, mis en ligne le 30 novembre 2016, consulté le 23 novembre 2017. URL : http://norois.revues.org/5182

Haut de page

Auteur

Lionel Rougé

UMR ESO 6590 CNRS, Université de Caen, Esplanade de la Paix – 14032 Caen, France (lionel.rouge@unicaen.fr)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page