Navigation – Plan du site

Les façades océaniques : éléments de caractérisation en géographie physique

Oceanic façades: physiographical characterization
Dominique Sellier
p. 89-152

Résumés

Les façades océaniques sont des entités géographiques peu étudiées en géographie physique, alors qu’elles permettent de considérer les interactions des principaux flux naturels sur le globe à partir de l’interface continent-océan. L’objectif de ce travail introductif est double. Il est d’abord de préciser la définition des façades (espaces longiformes , généralement méridiens ou subméridiens, franchis par de puissants flux lithosphériques, hydrosphériques et atmosphériques), de présenter les critères de leur caractérisation (facteurs dynamiques et paramètres statiques fondamentaux) et d’examiner quelques-unes des interactions dont elles sont le siège (influences réciproques des continents, des océans et des climats). Le second objectif concerne l’identification, la comparaison et la segmentation régionale des façades, en traitant de leurs propriétés à différents niveaux d’échelle avant d’en établir une revue. Le travail porte ainsi, successivement, sur les façades atlantiques, péripacifiques et gondwaniennes de l’océan Indien. Il traite ensuite des articulations, limites et bordures des façades océaniques, avant de montrer leur intérêt comme marqueurs de la mobilité des milieux naturels.

Haut de page

Notes de la rédaction

Note de recherche reçue le 8 avril 2015. Définitivement acceptée le 23 juillet 2015

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
1/ Les façades océaniques : définition, caractérisation et dynamiques
11/ Les propriétés générales des façades océaniques
111/ Des interfaces majeures à la surface du globe
112/ Des espaces longiformes
113/ Des espaces principalement méridiens ou subméridiens
114/ Des espaces franchis par de puissants flux lithosphériques, hydrosphériques et atmosphériques
12/ Les critères de caractérisation des façades océaniques
121/ Les trois facteurs dynamiques essentiels de la caractérisation des façades
122/ Les deux principaux paramètres statiques de la caractérisation des façades
13/ Les interactions dynamiques le long des façades océaniques
131/ Les influences des continents sur les océans et sur les climats le long des façades
132/ Les influences océaniques sur les climats et sur les continents le long des façades
133/ Les dynamiques climatiques et leurs influences sur les continents et sur les océans
2/ Les façades océaniques : identification, comparaison et segmentation régionale
21/ Les façades atlantiques (fig. 4)
211/ Les caractères originaux des façades atlantiques
Les points communs des façades atlantiques sont d’ordre géomorphologique
Les facteurs de la diversité des façades atlantiques sont d’ordre climatique et océanique
212/ Les caractères régionaux des façades océaniques atlantiques
22/ Les façades péripacifiques (fig. 9)
221/ Les propriétés générales des façades océaniques péripacifiques
Les caractères morphostructuraux des façades péripacifiques
La circulation des eaux océaniques le long des façades péripacifiques
Les effets des climats le long des façades péripacifiques
222/ Les caractères régionaux des façades océaniques péripacifiques
23/ Les façades gondwaniennes de l’océan Indien (fig. 13)
231/ Les caractères particuliers des façades de l’océan Indien
Les héritages de la dislocation du continent de Gondwana
La tropicalité des façades
La circulation des eaux océaniques
232/ Les caractères régionaux des façades gondwaniennes
Les façades africaines de l’océan Indien
Façades indiennes et adjacentes
24/ Articulations et limites des façades océaniques (fig. 4, 9 et 13)
25/ Les bordures polaires
Conclusions

Aperçu du texte

Introduction

Les façades océaniques demeurent des entités géographiques peu étudiées en tant que telles dans le champ de la géographie physique. L’objectif est ici de préciser leur définition et de présenter leurs caractères, généraux et régionaux, à partir des interfaces continents-océans. Il implique une vision des faits à partir des plaques lithosphériques, de la circulation atmosphérique, de la circulation océanique, des zones climatiques et de la répartition des terres et des mers, qui servent ordinairement de références à l’ordonnance physiographique du globe. Les façades constituent un objet complexe parce qu’elles correspondent à des lieux d’interactions de mécanismes géomorphologiques, hydrologiques et atmosphériques à tous les niveaux d’échelle, mais aussi parce qu’elles comptent parmi les milieux les plus mobiles à tous les pas de temps. Elles connaissent, en tout cas, des phénomènes physiques, o...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Sellier, « Les façades océaniques : éléments de caractérisation en géographie physique », Norois, 235 | 2015, 89-152.

Référence électronique

Dominique Sellier, « Les façades océaniques : éléments de caractérisation en géographie physique », Norois [En ligne], 235 | 2015, mis en ligne le 15 novembre 2017, consulté le 28 juin 2017. URL : http://norois.revues.org/5628 ; DOI : 10.4000/norois.5628

Haut de page

Auteur

Dominique Sellier

LETG-Nantes-Géolittomer – UMR 6554 CNRS, Université de Nantes, IGARUN, Campus du tertre, BP 81227, 44 312 Nantes Cedex 3, France ( dominique.sellier@univ-nantes.fr )

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page