Navigation – Plan du site
Diversité des paysages fluviaux

La Garonne à Toulouse

Du centre ancien aux communes périurbaines : observation des paysages, évolution et intentionnalités
The Garonne in Toulouse. The old center with suburban towns: observation of landscapes, evolution, and intentionality
Philippe Valette
p. 81-100

Résumés

Les paysages garonnais toulousains, du centre ancien jusqu’aux communes périurbaines sud et nord, sont caractérisés par une diversité de paysages fluviaux liée à l’histoire des relations entre la Garonne et la ville de Toulouse. Dans le centre ancien les quais et digues (créés au xviiie siècle et xixe siècle) sont constitués de briques roses et font partie de l’identité de la ville. En amont et aval immédiats du front historique, des murs gris en béton composent un tout autre paysage (post 1950). Plus loin encore, dans les communes périurbaines, la valorisation des paysages fluviaux s’exprime par des éléments ponctuels (espaces verts, aires de loisirs…). Cette diversité témoigne d’un traitement paysager différent selon les époques. Dans ce travail, il est question de caractériser les intentionnalités paysagères au cours du temps afin de mieux comprendre l’état actuel des paysages fluviaux.

Plusieurs types d’intentionnalités peuvent être définis et parmi elles, nous nous intéressons plus particulièrement à l’embellissement et la valorisation des paysages fluviaux urbains et périurbains. Pendant de nombreuses années, l’intentionnalité liée à l’embellissement des paysages fluviaux urbains toulousains s’est concentrée dans le centre ancien. Depuis quelques années, ce processus semble s’étendre en amont et en aval du centre-ville. Actuellement, de nombreuses réflexions sont en cours autour du projet « Grand parc Garonne » mené par Toulouse Métropole (CUGT, 2012). Ce projet vise à valoriser les paysages fluviaux et le patrimoine fluvial du centre ancien jusque dans ces communes périurbaines. Dans ces territoires est-il possible de parler d’une intentionnalité paysagère comparable à celle que nous observons en centre-ville ? Existe-t-il une continuité dans la valorisation des paysages fluviaux toulousains ?

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Intentionnalités des paysages fluviaux urbains toulousains : du centre ancien à sa périphérie.
Une clef de lecture : la notion d’intentionnalité paysagère.
La Garonne au centre du territoire toulousain
Un territoire sous l’emprise de Toulouse
Une diversité de séquences paysagères
Intentionnalités paysagères et temporalité : reconstitutions de la trajectoire paysagère des paysages fluviaux urbains toulousains
Une exploitation de la force hydraulique et une organisation des paysages disparate (de la période médiévale jusqu’au xviie siècle)
La lutte contre les inondations et la valorisation des paysages (du xviie siècle jusqu’à la fin du xixe siècle).
Du développement de loisirs nautiques à la dégradation progressive des paysages fluviaux (de la fin xixe siècle aux années 1990)
Un retour au fleuve dès les années 1990 en ville
Diffusion du modèle d’intentionnalité d’embellissement des paysages fluviaux au nord et au sud de la ville
Vers une « balconisation » des paysages fluviaux ?
Vers une Garonne comme espace de nature et de loisirs ?
Vers une continuité des parcours le long de la Garonne ?
Vers une Garonne délaissée et désaffectée ?
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

De nos jours, après des décennies d’abandon, les intentions des acteurs urbains visent la reconquête des paysages fluviaux en ville. Ce vaste mouvement s’effectue un peu partout en France et dans le monde. On ne compte plus les exemples de retour au fleuve à la fois dans les pays occidentaux et les pays en voie de développement. En Europe, il est possible de citer : la Seine à Paris, le Rhône à Lyon, la Garonne à Bordeaux, l’Isar à Munich… Ailleurs dans le monde, les exemples sont nombreux comme sur le St-Laurent à Québec, l’Hudson à New York, le Sabarmati à Ahmedabad en Inde, la rivière Hai à Tianjin en Chine, le Paraguay à Asunción, le Rio de la Plata à Buenos Aires… Le moindre petit cours d’eau en ville fait l’objet d’une intentionnalité paysagère esthétique à partir de projets réalisés par des cabinets de paysagistes (Topos, 2009 ; Paisea, 2009). À partir des année...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Valette, « La Garonne à Toulouse », Norois, 237 | 2015, 81-100.

Référence électronique

Philippe Valette, « La Garonne à Toulouse », Norois [En ligne], 237 | 2015, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 30 mars 2017. URL : http://norois.revues.org/5798 ; DOI : 10.4000/norois.5798

Haut de page

Auteur

Philippe Valette

Maître de conférences, Université de Toulouse Jean Jaurès, GEODE UMR 5602 CNRS. (Philippe.valette@univ-tlse2.fr)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page