Navigation – Plan du site

Étude comparative de l’évolution du trait de côte sur deux flèches sableuses de la Petite Côte (Sénégal) : cas de Joal et de Djiffère

Comparative study of shoreline evolution on the sandspits of the “Petite Côte” (Senegal): case of Joal and Djiffère
Yves Birame Diadhiou, Abdoulaye Ndour, Isabelle Niang et Awa Niang-Fall
p. 25-42

Résumés

Les flèches sableuses de Joal et de Djiffère, situées sur la Petite Côte du Sénégal, présentent des évolutions différentes. La cinématique du trait de côte est assez complexe à Joal contrairement à Palmarin-Djiffère où le taux de recul est graduel, en particulier aux extrémités nord et sud de la flèche. La tendance moyenne de recul des traits de côte digitalisés après correction géométrique (1989 à 2013) donne un taux de recul insignifiant de – 0,82 m/an (20,4 m) à Joal et important à Palmarin-Djiffère ( -3,83 m/an soit 91,92 m). Les bilans sédimentaires trimestriels obtenus par suivi des profils de plage de janvier 2012 à septembre 2013 indiquent des échanges sédimentaires permettant d’identifier les mois de janvier, février, juillet et août comme des périodes d’érosion, et mars et septembre de reconstitution des plages. La dynamique de ces littoraux est en cohérence avec le régime des houles de la côte sud de Dakar et de la situation d’ouverture de la brèche de Sangomar.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 17 octobre 2015 et définitivement accepté le 26 août 2016

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Présentation des flèches littorales de Joal et de Djiffère
Méthodologie
Évaluation de l’évolution du trait de côte
Données utilisées et choix des dates
Correction géométrique des supports numériques
Détermination des erreurs
Calcul des taux d’évolution
Suivi morpho-sédimentaire
Résultats
Évolution pluriannuelle et interannuelle du trait de côte
Échanges sédimentaires trimestriels et variation du trait de côte
Discussion
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Dans le monde, les plages sableuses qui sont des formes d’accumulations sédimentaires évoluent à des vitesses variables (Bird, 1985, Paskoff, 1998). En Afrique de l’ouest, de la Mauritanie à la Sierra Léone les plages régressent à un taux estimé entre 1,2 et 6 m/an (PNUE, 1989 ; Cicin-Sain et Knecht, 1998; Faye et al., 2008 ; Faye, 2010). Les flèches sableuses à pointe libre sont aussi concernées par le processus. Au Sénégal, l’érosion est observée le long du littoral avec des variations spatio-temporelles des taux de recul, notamment sur la flèche de la Langue de Barbarie (Sall, 1982 ; Sy et Sy, 2010 ; Bâ, 2013, Sy et al., 2013), de Sangomar, de Mbodiène et de Joal (Sall, 1982 ; Diaw, 1997 ; Thomas et Diaw, 1997 ; Diara, 1999). La particularité de ces formes littorales est d’avoir généralement un ou des secteurs en érosion, la partie proximale et / ou la partie médiane en amo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yves Birame Diadhiou, Abdoulaye Ndour, Isabelle Niang et Awa Niang-Fall, « Étude comparative de l’évolution du trait de côte sur deux flèches sableuses de la Petite Côte (Sénégal) : cas de Joal et de Djiffère », Norois, 240 | 2016, 25-42.

Référence électronique

Yves Birame Diadhiou, Abdoulaye Ndour, Isabelle Niang et Awa Niang-Fall, « Étude comparative de l’évolution du trait de côte sur deux flèches sableuses de la Petite Côte (Sénégal) : cas de Joal et de Djiffère », Norois [En ligne], 240 | 2016, mis en ligne le 30 novembre 2018, consulté le 24 mars 2017. URL : http://norois.revues.org/5935 ; DOI : 10.4000/norois.5935

Haut de page

Auteurs

Yves Birame Diadhiou

Auteur correspondant tel : (+221) 77429 26 66 – Environnement Littoral, Faculté des Sciences et Techniques,Université Cheikh Anta Diop,Laboratoire de Sédimentologie, BP : 5005 Dakar-Fann (diadhiouyves@yahoo.fr)

Abdoulaye Ndour

Département de Géologie, Faculté des Sciences et Techniques,Université Cheikh Anta Diop, Laboratoire de Sédimentologie, BP : 5005 Dakar-Fann (abdoulayndour75@yahoo.fr)

Isabelle Niang

Département de Géologie, Faculté des Sciences et Techniques,Université Cheikh Anta Diop, Laboratoire de Sédimentologie, BP : 5005 Dakar-Fann (niangisabelle@yahoo.fr)

Awa Niang-Fall

Département de Géographie, Faculté des Lettres et Sciences humaines Université Cheikh Anta, Diop, BP : 5005 Dakar-Fann (n_awa@hotmail.com)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page