Navigation – Plan du site

L’ancrage territorial des coopératives de proximité en réponse à des besoins sociaux localisés. Études de cas dans l’Ouest français

Territorial roots of local cooperatives. A response to localized social needs. Case studies in the French West
Geneviève Pierre et Emmanuel Bioteau
p. 25-37

Résumés

Qu’est-ce qui fonde la spécificité de l’ancrage local des coopératives « de proximité » comme les CUMA (Coopératives d’Utilisation des Matériels Agricoles), les SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) bois bocage énergie et les coopératives bancaires, dans l’ouest français ? Les conditions de leur implantation, leurs effets sur l’espace et sur les sociétés, ainsi que les plus-values territorialisées apportées par l’activité sont débattues. L’ancrage local des projets coopératifs répond à différentes formes d’utilités sociales : l’autonomie locale par élargissement de l’entraide agricole (CUMA), le soutien aux initiatives locales innovantes par l’implication des collectivités locales, la réponse à des besoins peu satisfaits par ailleurs. En contrepoint, les capacités locales à mobiliser des capitaux sociaux territorialisés non transférables, grâce aux dynamiques coopératives, sont soulignées.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 6 septembre 2016 ; définitivement accepté le 3 février 2017.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Les coopératives de proximité : une question géographique
Des partenariats localisés au profit du développement du territoire
Coopérer en proximité au profit de différentes formes d’utilités sociales
Dépasser l’ancrage local sans renier l’engagement d’utilité sociale en proximité ?
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Les coopératives sont considérées en France comme des organisations de l’économie sociale et solidaire (ESS) aux côtés des associations, des mutuelles, des fondations et des entreprises agréées ESUS (Entreprise Sociale d’Utilité Sociale). Gouvernées par le principe démocratique d’équité décisionnelle entre les membres et régies par l’absence de lucrativité individuelle, elles réinvestissent les bénéfices en interne, au profit de l’innovation, de l’emploi et de l’équipement (Draperi, 2005). L’article questionne les modalités d’ancrage au territoire de l’activité, de l’emploi, des ressources, des coopératives agricoles de proximité telles que les CUMA (Coopératives d’Utilisation des Matériels Agricoles), les SCIC bois bocage énergie (Société coopérative d’intérêt collectif) et des coopératives bancaires.

La Loi-cadre du 31 juillet 2014 donne une autre dimension à l’ESS : ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Geneviève Pierre et Emmanuel Bioteau, « L’ancrage territorial des coopératives de proximité en réponse à des besoins sociaux localisés. Études de cas dans l’Ouest français », Norois, 242 | 2017, 25-37.

Référence électronique

Geneviève Pierre et Emmanuel Bioteau, « L’ancrage territorial des coopératives de proximité en réponse à des besoins sociaux localisés. Études de cas dans l’Ouest français », Norois [En ligne], 242 | 2017, mis en ligne le 22 juin 2019, consulté le 17 novembre 2017. URL : http://norois.revues.org/6035 ; DOI : 10.4000/norois.6035

Haut de page

Auteurs

Geneviève Pierre

Professeure en géographie, CEDETE, Université d’Orléans – UFR Collegium LLSH, BP 46527, 10 rue de Tours 45065 Orléans cedex 2 (genevieve.pierre[@]univ-orleans.fr) tel : 02.18.69.24.24

Articles du même auteur

Emmanuel Bioteau

Maître de conférences en géographie, ESO (UMR CNRS 6590), Université d’Angers. (emmanuel.bioteau[@]univ-angers.fr)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page