Navigation – Plan du site

Travailler dans un village urbain : pratiques et représentations spatiales des travailleurs créatifs

Working in an urban village: spatial practices and representations of creative workers
Basile Michel
p. 39-54

Résumés

L’objectif de cet article est d’analyser les pratiques et les représentations des travailleurs créatifs (artistes, designers…) vis-à-vis de leur quartier d’implantation professionnelle afin de comprendre l’importance qu’ils accordent à cette échelle spatiale. L’analyse s’appuie sur les cas du quartier du Panier (Marseille) et du quartier des Olivettes (Nantes). Une approche méthodologique mobilisant à la fois l’entretien semi-directif, l’analyse de réseaux sociaux et la carte mentale a été mise en place afin d’interroger les travailleurs créatifs, mais aussi les habitants, les chargés de développement du territoire et les acteurs sociaux. Ces enquêtes montrent que le quartier est le support de réseaux collaboratifs de travailleurs créatifs et qu’il est à la fois source et objet de représentations imprégnées de la figure du village pour eux. Elles révèlent que l’ancrage dans le quartier urbain s’articule avec la mobilité des individus et leurs échanges numériques.

Haut de page

Notes de la rédaction

Article reçu le 16 avril 2016. Définitivement accepté le 7 février 2017.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Le quartier des travailleurs créatifs comme cluster et village ? Fondements théoriques et méthodologiques
Concentration spatiale des travailleurs créatifs : entre opportunité immobilière, espace ressource et retour à la rue
Les travailleurs créatifs et leur concentration dans les anciens quartiers populaires
Le quartier : un village ressource pour les travailleurs créatifs ?
Trois méthodes pour une analyse des pratiques et des représentations des travailleurs créatifs
Trajectoires de deux anciens quartiers populaires : les quartiers du Panier et des Olivettes
Le Panier : continuité populaire d’un ancien village corse
Les Olivettes : du faubourg industriel au faubourg créatif
Un cluster de travailleurs créatifs au sein des quartiers : entre ancrage local et articulation des échelles spatiales
Réseaux collaboratifs de travailleurs créatifs : un ancrage dans le quartier
Articulation des échelles par les travailleurs créatifs : entre ancrage dans le quartier et ouverture
La figure du village : le quartier des travailleurs créatifs comme enclave urbaine
Le monde symbolique et spatial du quartier-village
Sortir du village : articulation des échelles du quartier et de la ville par les pratiques des travailleurs créatifs
Différenciation des représentations des travailleurs créatifs : nuances de la figure du village
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

« François et Alice qui bossent chez nous te diraient que l’on est infoutu, incapable, de sortir notre cul du quartier ! Vu qu’on a les copains, le boulot et nos logements dans le quartier, je te dis c’est un peu village. » Ces propos d’un architecte indépendant installé dans le quartier des Olivettes à Nantes révèlent une forme d’ancrage des pratiques professionnelles et personnelles au sein d’un espace réduit. En tant que portion d’espace urbain homogène et clairement identifiable (Lévy et Lussault, 2003), le quartier y est valorisé comme un village. Dans le contexte de montée en puissance des pratiques de mobilité, des échanges numériques à distance et d’un habiter poly-topique (Stock, 2006), le discours de cet architecte incite à interroger les liens entretenus par les travailleurs des secteurs culturels et créatifs (art, design…) avec leur quartier d’implantation ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Basile Michel, « Travailler dans un village urbain : pratiques et représentations spatiales des travailleurs créatifs », Norois, 242 | 2017, 39-54.

Référence électronique

Basile Michel, « Travailler dans un village urbain : pratiques et représentations spatiales des travailleurs créatifs », Norois [En ligne], 242 | 2017, mis en ligne le 22 juin 2019, consulté le 17 août 2017. URL : http://norois.revues.org/6042 ; DOI : 10.4000/norois.6042

Haut de page

Auteur

Basile Michel

ESO-Angers, UMR CNRS 6590 ESO, Université d’Angers, 5 bis boulevard Lavoisier, 49045 Angers, France (basile.michel[@]univ-angers.fr)

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page